Café mortel des amours perdues
Avec Bernard Crettaz
le 16 septembre 2010

Lieu: Salle de spectacles

Avec Bernard Crettaz

 Lors d'un café mortel, on parle surtout de la fin de vie, de la mort et du deuil. Mais des témoignages sont entendus sur d'autres blessures et d'autres "fins" dans la vie. C'est ainsi que la souffrance des amours perdues est fréquemment évoquée, car le deuil d'un amour peut être aussi difficile à vivre que la mort elle-même. Pour cette raison, le prochain café mortel à la Ferme-Asile est directement consacré aux blessures du coeur amoureux, blessures complexes où échec, culpabilité, colère se mêlent parfois à la tristesse. Au cours d'un échange direct, sans fard et sans hypocrisie, nous découvrirons ensemble que nous sommes peut-être tous les "restes" de nos amours perdues. 

Entrée libre, chapeau à la sortie

Horaires et dates
20h30
le 16 septembre 2010

Articles de presse / Sons / Vidéos
13 Septembre 2010 | Les rites, entre crise et renouveau - RSR - A vue d'esprit
7 Août 2010 | Et si nous parlions des amours perdues - Le Nouvelliste
Renseignements
027 / 203 21 11
info@ferme-asile.ch
Partager :  

Veuillez remplir les champs