Croquer la mort
le 26 novembre 2015

Retour à la mort brute


Avec :

Bernard Crettaz, sociologue 

Cédric Sarrasin, conseiller funéraire chez pompes funèbres Coquoz

Cédric Voeffrey. pompes funèbres Voeffrey,

Stéphane Theler, pompes funèbres Theler

Denis Théodoloz, pompes funèbres Théodoloz 

Damien Corvaglia , commandant-adjoint des pompiers, ville de Sion

Dominique Michellod, guide de montagne et responsable de la maison du sauvetage.

Colette Gaudin, infirmière en santé communautaire

Un café-philo un peu particulier puisqu'il réunira plusieurs invités. Ils sont tous confrontés à la mort, à la mort brute. Le croque-mort, comme le policier, l’ambulancier ou le sauveteur, sont placés face à 2 réalités lorsque la mort survient : le corps mort d’un côté et de l'autre les proches de la personne décédée.

Ce sont ces métiers-là qui reçoivent les réactions des familles, qui sont confrontés à l'émotion à l'état brut. C’est à eux que les familles, souvent déchirées, racontent tout. Ils ont une mission à accomplir avec le cadavre et sont confrontés de plus à la douleur des proches.

Alors qu’il y a de plus en plus de spécialistes autour de la mort qui communiquent avec des langages parfois tamisés pour accompagner la fin de vie et le deuil, Bernard Crettaz donne la parole dans ce café-philo  à ceux qui sont confrontés en direct à la brutalité de la fin d'une vie, à ceux que l'on n'entend pas souvent.

Il sera fait également référence à "La mort brute", un ouvrage écrit en 1999 par un croque-mort aujourd’hui disparu, Charly Berthouzoz. Il a donné dans ce recueil de poèmes un témoignage direct des réactions que provoque la mort lorsqu’elle survient. 

Horaires et dates
20:30
le 26 novembre 2015

Tarifs
Entrée libre, chapeau à la sortie
Articles de presse / Sons / Vidéos
3 Décembre 2015 | Ils font face à la mort brute - Le Nouvelliste
31 Octobre 2015 | Affronter la mort au quotidien - Le Nouvelliste
Renseignements
+41(0)27 203 21 11
info@ferme-asile.ch
Partager :  

Veuillez remplir les champs