Les variations Goldberg
Janine Jansen
le 20 août 2015


  • Janine Jansen (Violon)
  • Nicolas Altstaedt (Violoncelle)
  • Nimrod Guez (alto)

Johann Sebastian Bach (1685-1750), Variations Goldberg BWV 988, (adaptation de. Dmitry Sitkovetsky)

C’est en 1741 que Johann Sebastian Bach livre l’une ses œuvres majeures pour le clavier avec son Aria mit verschiedenen Veränderungen, appelées Variations Goldberg. A en croire les propos aujourd’hui contestés du premier biographe du compositeur, la genèse de la pièce serait en effet liée avec le talentueux claveciniste Johann Gottlieb Goldberg, alors élève du maître. La partition s’ouvre sur une aria dans le style d’une sarabande suivie de trente variations construites davantage sur la basse du thème que sur sa mélodie. Si Bach poursuit ici une tradition déjà bien établie, il innove avec l’insertion de neuf canons, d’abord à l’unisson puis dans des intervalles de plus en plus larges, qui contribuent à faire de sa musique un chef-d’œuvre de contrepoint. Qui plus est, les variations représentent des styles variés d’écriture: la septième est une gigue, la dixième une fugue, la quinzième une ouverture à la française, la vingtième une toccata, la trentième un quodlibet (invention sur deux thèmes populaires), etc. Jouées dans plusieurs adaptations dont celle de ce soir pour trio à cordes, les Variations Goldberg s’imposent comme une magistrale synthèse de l’art de Bach.

* Une présentation de l’oeuvre par Yaël Hèche aura lieu à 19h00 à la Ferme-Asile.

 

INFOS ET RESERVATIONS

Horaires et dates
20.00
le 20 août 2015

Renseignements
+41 27 323 43 17
info@sion-festival.ch
Partager :  

Veuillez remplir les champs