Dernier village avant l'azur
le 24 novembre 2017

Lieu: Petite salle

Inédit : un spectacle traduit en live en Langue des signes française

PRÉSENTATION

Dernier village avant l'azur est le carnet de voyage d’une conteuse en vadrouille.

Ce récit formé de plusieurs petits récits est une traversée de l’humanité silencieuse, avec en toile de fond les paysages de la Bretagne et de la Lozère. Deux régions de France séparées par des centaines de kilomètres, mais qui ont en commun une mémoire paysanne encore vive. Car au-delà des petits villages tenus à l’écart des grands axes routiers, dans des décors rudes plantés de chaos granitiques, c’est une vie insoupçonnée qui se déploie et ne demande qu’à se révéler.

Entre mémoire ancestrale et actualité brûlante, ce journal de bord mêle récits de vie collectés et souvenirs personnels pour dérouler la grande histoire des petites gens, faite de résistance et de solidarité.

Ce travail de collectage est le fruit de deux résidences artistiques, dans le Kreiz Breizh en plein coeur de la Bretagne et dans le Valdonnez, au centre de la Lozère. Catherine Gaillard y a recueilli les paroles de femmes en milieu rural, ou l’Histoire vue et vécue par les oubliées de l’Histoire...

Ecriture et jeu : Catherine Gaillard

Regard extérieur : Lamia Dornier

Tout public, dès 12 ans 

 

Grâce à la collaboration avec l’association « InterprètesLSFindépendantes » qui propose depuis 2013 le projet SOURDS &CULTURE, ce spectacle sera traduit en LSF(langues des signes française) et donc accessible  aux personnes sourdes.

Catherine Gaillard est conteuse professionnelle depuis 1998, année où elle remporte le Grand-Prix des Conteurs de Chevilly-Larue (Paris). Depuis, elle a écrit et joué une quinzaine de spectacles, oeuvres originales contemporaines ou histoires inspirées de la tradition orale. Elle est régulièrement programmée en Suisse, France, Belgique, Québec, Liban...

GENÈSE DU PROJET

En 2010, Le Plancher - scènes culturelles du Kreiz Breizh demande à Frontal, collectif d’artistes parrainés par Eric Premel, de proposer une résidence artistique sur le territoire du Kreiz Breizh, en plein coeur de la Bretagne, loin des côtes et des lieux touristiques.

Accueillie à Poullaouen à la Quincaille — une ancienne quincaillerie transformée en maison d’artistes et devenue un lieu de travail partagé pour le spectacle vivant et les arts pluridisciplinaires —, Catherine Gaillard a rencontré une dizaine de femmes qui ont bien voulu lui raconter un bout de leurs histoires personnelles, faites de souvenirs d’enfance durant la Guerre de 39-45 et de rêves parisiens de liberté, entre les fermes isolées de la campagne bretonne et le passage à la classe ouvrière, dans les usines de la région.


En 2014, la Fédération Départementales des Foyers-Ruraux de Lozère invite Catherine Gaillard en résidence de création. Elle découvre pour la première fois une région de France à la fois célèbre et méconnue : la Lozère, qu’on appelait autrefois le Gévaudan, c’est une nature grandiose et une longue histoire.

Grâce aux Foyers ruraux de Lozère qui ont accueilli cette résidence, Catherine Gaillard a rencontré une quinzaine de femmes de la vallée du Valdonnez, afin de collecter leurs paroles de femmes en milieu rural, leurs souvenirs des modes de vie disparus, leurs connaissances du pays, leurs regards sur le monde.


En Bretagne comme en Lozère, régions de France où les conditions de vie ont été particulièrement rudes, les rencontres avec ces femmes souvent âgées, héroïnes du quotidien, combattantes de l'ombre, luttant sans bruit et sans fracas ont donné la matière première du spectacle, qui propose de cheminer à la découverte d’une dimension peu connue de notre mémoire collective.

Horaires et dates
20h30
le 24 novembre 2017

Tarifs
20.- / adultes
15.- / étudiants, apprentis, AI
12.- / jusqu'à 16 ans
Renseignements
+41(0)27 203 21 11
info@ferme-asile.ch
Partager :  

Veuillez remplir les champs